Amarengo

Articles and news

Re-Graduer les Jets de New York ' 5 brouillons passés

Classer le brouillon dans ses suites immédiates est un exercice futile.

Il y a tellement de facteurs qui contribueront à la réussite ou non d’un choix particulier, encore moins de la classe de repêchage d’une équipe.

Parmi ces facteurs, il y a la constance au sein du personnel d’entraîneurs, au poste de quart-arrière et au front office.

Les Jets de New York n’ont eu aucun de ces trois facteurs en leur faveur, avec des changements aux trois positions au cours des dernières saisons. Bien sûr, certains joueurs ont du talent individuel et auront un impact sur eux-mêmes, quels que soient ces facteurs extérieurs, mais en fin de compte, il est difficile pour quiconque d’avoir le genre d’impact dont les Jets ont besoin pour les amener à surmonter la bosse et en séries éliminatoires sans cohérence dans le personnel d’entraîneurs, le front office et le quart-arrière.

Néanmoins, nous ferons de notre mieux pour mettre des notes sur les cinq derniers brouillons pour les Jets.

Bill Kostroun / Associated Press
Tour Choix Joueur Position
1 29 Kyle Wilson CB
2 61 Vlad Ducasse T
4 112 Joe McKnight RB
5 139 John Conner FB

Meilleur Choix: Kyle Wilson

Kyle Wilson est le meilleur choix du repêchage 2010 des Jets. Cela vous en dit long sur la façon dont cette équipe a été construite au fil des ans et sur les raisons pour lesquelles les Jets ont eu du mal récemment, en particulier au poste de demi de coin. En 2014, Wilson a terminé 73,3% des lancers dans sa couverture, selon Pro Football Focus. Il ne devrait pas être surprenant que les Jets se soient déplacés dans une direction complètement différente au poste de demi de coin.

Pire choix: Vlad Ducasse

Les Jets espéraient que Vlad Ducasse pourrait devenir un joueur de ligne offensive partant, mais l’ancien choix de deuxième ronde n’a jamais été autre chose qu’un remplaçant. Les Jets l’ont essayé à la garde et n’ont pas été récompensés pour leur créativité, car il n’a fait que poursuivre sa spirale descendante.

Aurait dû Avoir ce Gars-Là: Jerry Hughes

Les Jets ont pris Wilson au numéro 29, et deux choix plus tard, les Colts d’Indianapolis ont retiré l’ailier défensif Jerry Hughes du tableau. Hughes n’a pas non plus joué pour les Colts, mais son passage avec les Bills de Buffalo a été un grand succès. Il a entaillé 10 sacs ou plus au cours de chacune des deux dernières années. Les Jets aimeraient avoir ce genre de présence de pointe cette année.

Note globale: D +

Joe McKnight a fait un Pro Bowl en tant que retourneur de bottés et a cumulé plus de 1 000 verges de retour en 2011 et 2012, mais à part cela, les Jets n’ont pas obtenu beaucoup (le cas échéant) de retour sur leurs investissements lors du repêchage de 2010.

2011

Seth Wenig / Associated Press
Tour Choix Joueur Position
1 30 Muhammad Wilkerson DT
3 94 Kenrick Ellis DT
4 126 Bilal Powell RB
5 153 Jeremy Kerley WR
7 208 Jean-Pierre QB
7 227 Scotty McKnight WR

Meilleur choix: Muhammad Wilkerson

Muhammad Wilkerson serait considéré comme le meilleur défenseur à 5 techniques de la NFL sans J.J. Watt, dont la sélection dans la moitié supérieure du premier tour en 2011 a éclipsé Wilkerson dans une certaine mesure. Cela étant dit, la capacité de Wilkerson à manger plusieurs bloqueurs et à les battre dans le champ arrière a été vitale pour le succès des Jets dans la défense 3-4, et cela devrait continuer avec Todd Bowles menant la charge.

Pire choix: Greg McElroy

Les Jets ne s’attendaient jamais à ce que Greg McElroy soit autre chose qu’un quart-arrière remplaçant, ce qui est chanceux car il n’a même pas duré toute la saison 2012 avec l’équipe. Bien sûr, il est difficile de frapper un choix de septième tour comme un « mauvais choix », car la probabilité de succès à ce stade est faible.

Aurait Dû Avoir Ce Type: Jordan Cameron

Les Jets ont retiré Kenrick Ellis du tableau avec leur choix de troisième tour, mais ont raté l’ailier rapproché Jordan Cameron dans le processus. Ellis n’a pas cherché à être plus qu’un renfort, bien qu’il soit réparable, tandis que Cameron a montré le potentiel d’être un ailier rapproché dominant s’il peut rester à l’écart des commotions cérébrales.

Note globale: A

Les Jets ont trouvé un plaqueur défensif de calibre Pro Bowl, un receveur de fente solide et un running back utile pour leur rotation dans ce repêchage. Avec seulement six choix, c’est un taux de réussite d’environ 50%. Si ce n’est pas digne d’un A, je ne sais pas ce qui l’est.

2012

James Kenney / Associated Press
Tour Choix Joueur Position
1 16 Quinton Coples DE
2 43 Stephen Hill WR
3 77 Demario Davis LB
6 187 Josh Bush DB
6 202 Terrance Ganaway RB
6 203 Robert Griffin OL
7 242 Antonio Allen DB
7 244 Jordan Blanc WR

Meilleur choix: Demario Davis

Quinton Coples a montré des éclairs d’être un choix de premier tour digne, mais Demario Davis a été remarquablement constant depuis son entrée dans la NFL. Rex Ryan n’a pas tardé à comparer Davis à l’ancien secondeur des Ravens de Baltimore Ray Lewis, et bien qu’il ne soit peut-être pas à la hauteur de cette comparaison élevée, il a été un rocher au milieu de la défense des Jets pour son athlétisme et sa mentalité de nez dur.

Pire choix: Stephen Hill

En 2012, Stephen Hill a fait exploser la moissonneuse-batteuse avec des performances époustouflantes au tableau de bord de 40 verges (4,36 secondes), et avec un cadre bizarre (6’4″, 215 livres, 33,4  » bras), il était considéré comme un prospect brut avec le potentiel de devenir un cauchemar de match. Le seul cauchemar était son développement, qui a été contrecarré par le manque de talent des Jets au poste de quart. Qui sait ce qui aurait pu être si les Jets avaient eu un passeur utile; ils se posent cette question depuis des années.

Aurait dû avoir ce Gars-là: Alshon Jeffery

Il doit être douloureux pour les fans des Jets de regarder un aperçu du repêchage de 2012 et de savoir qu’ils avaient une chance d’attraper le receveur des Bears de Chicago Alshon Jeffery mais l’ont passé pour prendre Stephen Hill à la place. Jeffery a ensuite capté 174 passes pour 2 554 verges et 17 touchés au cours des deux dernières saisons; la production de Hill dans toute sa carrière ne représente même pas 25% de celle-ci.

Note globale: B +

Coples a montré des signes de devenir un talentueux passeur, bien qu’il n’ait pas encore atteint le plateau des 10 sacs en une saison. Il pourrait trouver plus de succès dans le plan de Todd Bowles. Davis est devenu un digne secondeur partant au milieu de la défense des Jets et devrait continuer à être une clé dans la défense 3-4. En dehors de cela, ce projet n’a pas fourni grand-chose, mais ces deux joueurs font une bonne course.

2013

Rich Schultz / Presse associée
Tour Choix Joueur Position
1 9 Dee Modiste CB
1 13 Sheldon Richardson DT
2 39 Geno Smith QB
3 72 Brian Winters OL
5 141 Oday Aboushi OL
6 178 William Campbell OL
7 215 Tommy Bohanon FB

Meilleur choix: Sheldon Richardson

Celui-ci est une évidence. Sheldon Richardson a été la recrue défensive de l’année en 2013 et s’est solidifié comme l’un des meilleurs plaqueurs défensifs de la ligue. Il a réussi huit sacs en 2014 et a obtenu une sélection au Pro Bowl dans le processus. Même avec les changements d’entraîneur des Jets, Richardson est considéré comme un joueur clé de la défense pour les années à venir.

Pire choix: Brian Winters

Celui-ci est un échange entre Geno Smith et Brian Winters, mais il y a encore une chance que Smith puisse devenir un quarterback de réserve décent. Winters n’a encore montré aucun signe de vie en tant que joueur de ligne offensive compétent. Une partie du problème est un changement de position; Winters était plaqueur à l’université et joue maintenant gardien dans la NFL. De plus, avec le mauvais jeu de Mark Sanchez jusqu’à présent, on peut difficilement reprocher aux Jets de s’essayer à Smith.

Aurait dû avoir ce Gars-là: Desmond Trufant

Les Jets ont utilisé l’un de leurs choix de premier tour sur le demi de coin Dee Milliner, et même si le choix était assez intelligent à l’époque – les Jets venaient d’échanger Darrelle Revis — il ne s’est pas déroulé comme ils l’espéraient. Treize choix plus tard, les Falcons d’Atlanta ont sélectionné Desmond Trufant, qui vient de terminer la saison 2014 en tant que sixième meilleur demi de coin de Pro Football Focus.

Milliner est maintenant à l’extérieur en train de regarder un tableau de profondeur de demi de coin empilé; si les Jets avaient pris Trufant à la place, ils n’auraient peut—être pas eu à dépenser tout cet argent pour faire venir Antonio Cromartie et Buster Skrine – bien que je sois sûr qu’ils auraient quand même payé la rançon du roi pour Revis.

Note globale: C +

La domination de Richardson à elle seule suffit à soutenir un peu cette note, mais les ratés de Milliner, Smith et Winters ne peuvent être ignorés.

2014

Jeff Haynes / Associated Press
Tour Choix Joueur Position
1 18 Calvin Pryor L
2 49 Jace Amaro TE
3 80 Dexter McDougle DB
4 104 Jalen Saunders WR
4 115 Shaquelle Evans WR
4 137 John Dozier OL
5 154 Jeremiah George LB
6 195 Brandon Dixon DB
6 209 Quincy Enunwa
6 210 DE
6 213 Tajh > >
7 233 Jean-Pierre L

Meilleur choix: Calvin Pryor

Pryor était le meilleur choix de la course 2014. Cela vous en dit un peu plus sur cette classe de brouillon.

Sa saison 2014 a connu un début difficile, mais certains de ses problèmes étaient attribuables à son jeu hors position. Il a été rédigé pour être un enforcer à forte sécurité et n’a jamais été destiné à parcourir la moitié profonde comme une sécurité gratuite, il va donc de soi qu’il avait un œil de taureau sur sa poitrine une fois qu’il a commencé à jouer à la couverture 1. Cela étant dit, il a montré des signes de promesses en fin de match alors que les Jets commençaient à le mettre en meilleure position pour réussir en l’alignant plus près de la ligne de mêlée.

Pire choix: Jalen Saunders

Encore une fois, il est difficile d’être trop dur avec une équipe pour avoir raté un choix de quatrième ronde. Cela étant dit, les Jets avaient clairement besoin d’un receveur de jeu et ont pris trois tirs au but, mais au moment où ils l’avaient fait, il était beaucoup trop tard pour trouver un véritable changeur de jeu. Saunders a passé la saison 2014 à rebondir avec quatre équipes.

Aurait dû avoir Ce Gars-là: Davante Adams

Normalement, je dirais qu’il est trop tôt pour dire si les Jets auraient dû prendre quelqu’un d’autre au lieu d’un joueur en particulier qu’ils ont repêché. Cela étant dit, alors que Jace Amaro a encore le temps de se développer dans le tight end qu’ils espéraient devenir lorsqu’ils l’ont pris au deuxième tour, un joueur qui aurait certainement pu aider est Davante Adams. Les Packers de Green Bay l’ont retiré du tableau une poignée de choix après que les Jets ont pris Amaro, et pour leurs problèmes, ils ont trouvé un récepteur de match polyvalent qui peut s’aligner à l’extérieur et à l’intérieur pour créer des maux de tête pour une défense.

Note globale: Incomplète

Avec seulement une année de taille d’échantillon sur ces joueurs, il n’y a tout simplement pas assez pour baser une note sur. Si j’avais un pistolet sur la tête, cependant, je donnerais un D à ce repêchage.

Pryor et Amaro sont les seuls joueurs qui ont une réelle chance de contribuer à l’alignement en 2014. Normalement, deux joueurs ne seraient pas une mauvaise course, mais avec 12 joueurs, c’est une moyenne au bâton inférieure à.200. Les Jets espèrent qu’Amaro se développera et deviendra une arme polyvalente à l’extrémité serrée, et ils espèrent également que Pryor pourra mieux jouer à sa position naturelle que lorsqu’il s’alignait à free safety.

Jusqu’à ce que nous obtenions des résultats sur ces espoirs, cependant, il est difficile de donner aux Jets une note retentissante pour leurs efforts en 2014. Huit des 12 joueurs sont toujours sur la liste, mais seulement deux sont de vrais facteurs dans la liste. C’est en partie la raison pour laquelle l’ancien directeur général John Idzik n’a plus de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.